Ce jeudi 22 des membres du collectif pour le village vacances se sont réunis à la salle polyvalente. Après la rencontre de quatre élus du conseil municipal (Danièle, Gérard, Michel et Jean Pierre) avec la sous préfète, mardi 21, le maire fit la synthèse de nos remarques et des réponses formulées par madame la sous préfète. Ont été discutées également les actions qui pourraient être menées si la situation devait ne pas évoluer.

  Certaines remarques, précisions, ont été formulées, et il nous a été demandé d’y répondre. Au sujet de l’affichage «  le VV est chez nous, il est à nous… » Un slogan doit être court, parlant, et reflète un sentiment spontané de non écoute, de mépris vis-à-vis des participants à la réunion du conseil communautaire. Les slogans ont été discutés collectivement, et approuvés. Ils ne reflètent pas nécessairement notre vision de l’avenir, mais expriment à un moment donné un sentiment d’exaspération qui doit s’écrire de façon très synthétique.

  Il en est de même pour celui devant la mairie. « Population et conseil unanimes ». Il ne devait pas y avoir de s à unanimes, car c’était le conseil qui était unanime. Mais pour l’écriture il fallait aller à la ligne après conseil, et c’est pour cette raison que le « s » a été mis. Certaines personnes non informées, pourtant non opposées à notre démarche, ont contesté cette écriture, que nous modifierons.

 

  Le débat a été très ouvert, probablement beaucoup trop, et de nombreuses pistes ont été abordées. Le but principal des actions du collectif est la « non vente du site par la SAFER », et il faudra travailler par étapes, et surtout faire confiance aux élus qui suivent le dossier village vacances depuis cinq ans et écoutent les propositions de la population.

IMG_0595