Samedi 19 Octobre s’est déroulée au village vacances du Martinet la seconde journée de « réflexion citoyenne sur notre thématique locale », débat organisé par Bernadette Nory, Maguy Jullian, Michel Salles, Noël Grand et Jean Pierre Hours,  élus du conseil municipal. Le but de ces rencontres était de rassembler des personnes avec qui nous souhaitions débattre des problématiques locales, dans le but d’apprendre à réfléchir et travailler ensemble, et avec pour objectif la constitution d’une liste de candidats aux prochaines élections municipales. Ce sont un peu plus de trente personnes qui ont répondu à cette seconde invitation, et ont débattu des enjeux municipaux pendant plus de trois heures. D’autres invités se sont excusés, ne pouvant pour diverses raisons de libérer. Dans un premier temps, cette réflexion se déroule en groupe restreint, mais des réunions publiques seront organisées par la suite.

 

   Cette réunion était organisée au village vacances afin de visiter le site de la Fare, acquis en 2012 par notre mairie, et les gîtes du villages vacances, propriété de la communauté de communes, afin d’avoir une réflexion plus juste sur ces deux sujets. C’est Michel Salles qui remercie les participants, et renouvelle son souhait de rassembler toutes les sensibilités avec la volonté d’œuvrer pour le « mieux vivre à Saint Etienne ».

IMG_0416

 

  Sur la Fare, sont abordés les deux projets en cours : un centre des pupilles des pompiers et un ensemble agro touristique. Depuis 14 mois à présent le projet des pompiers est annoncé, mais alors qu’une étude devait nous être remise fin Septembre, nous n’avons toujours rien et le bâtiment se dégrade. Ceci ne permet pas l’émergence d’un projet agro touristique avec préservation des terres agricoles (et lien fort avec la proximité du village vacances), ou de tout autre proposition.

 « Ce projet de la Fare est un bon exemple de comment on gère un projet, en rassemblant les critères pour ensuite analyser l’ensemble des potentialités et des modes de fonctionnement. Il y a des objectifs qu’il faut lister, une méthodologie à appliquer».

  « Toutes les idées sont recevables, on ne peut pas figer les solutions, chacun peut avoir son opinion ».

« On ne peut dissocier tourisme, qualité de vie, agriculture locale de qualité…Il doit y avoir un lien entre la réalité de la demande et nos envies de propositions. Le regard des nouvelles populations récemment installées est important, car elles ont regard neuf ».

IMG_0417

 

Maison des services : Les élus qui ont travaillé sur ce dossier le présentent. Bâtiment éco construit, innovant, évolutif …..Infirmiers, Kiné, orthophoniste, pédicure… dans un premier temps, puis accueil médecins. Le permis de construire est déposé, les travaux devraient débuter fin Janvier début Février. « La position centrale de Saint Etienne justifie l’implantation de cette maison des services…plus le centre de secours… »

 

Eco habitat groupé : Projet en lien direct avec la maison des services. Construction d’une douzaine d’appartements pour familles, personnes âgées…Habitat groupé ayant un impact réduit sur les terrains, libérant de l’espace pour des jardins et des espaces verts. L’étude en cours devra définir les objectifs en prenant en compte le cahier des charges que nous avons réalisé. Nous privilégierons le locatif, afin de renouveler les populations pour la crèche, l’école et le collège.

 « Le terme éco hameau fait débat dans le villageon imagine que nous allons héberger les bourruts… on va construire les maisons de paille des trois petits cochons !»

 « Tout comme pour la maison des services, le terme d’éco hameau est celui qui permet de recevoir les subventions, l’intitulé obligatoire... l’étude faisabilité est en cours…..Il y a un lien fort entre ces deux projets, maison des services et éco hameau…»

 

Ancienne mairie…  « Il faudra se pencher sur ce problème…pourquoi ne pas en faire un marché couvert, favorisant le vivre ensemble…il faut parler des grands projets, mais ne pas oublier les petites actions, peu onéreuses, marché, jardins partagés, qui font l’unité et favorisent les rencontres…le syndicat d’initiative et le foyer rural  mettent en place de nombreuses actions pour favoriser les échanges…créer du lien social.. …pour ce marché il faudrait un lieu et un moment bien définis….Tous les projets doivent être débattus, l’objet de rencontres, comme l’avait fait Yves pour la salle polyvalente…Il faudra que la nouvelle municipalité travaille en équipe, en commissions…Que chacun y participe de ses compétences, de ses expériences, de ses rêves… »

 

Plus généralement : «Ne pas reproduire au sein du conseil municipal ce qui se vit actuellement…Il est clair que je ne referai pas un mandat dans de telles conditions…il y aura deux listes donc deux entités…nous devons faire attention au vocabulaire que nous utilisons...pourquoi ne pas faire une seule liste commune…avant les élections, les sensibilités se rapprochent, se retrouvent, mais après tous les élus doivent travailler ensemble, et faire preuve d’intelligence et de justice….mettre à la disposition de la collectivité leurs compétences. »

  « On a une liste de droite, une liste de gauche…pourquoi deux journaux…nous ne construisons pas une liste sur des critères politiques, mais sur un groupement de compétences, d’expériences et de représentativité. Nous n’avons demandé à personne sa sensibilité politique, mais par contre nous nous rassemblerons autour de valeurs communes que sont le respect de l’autre, la tolérance… »

 

  Nous expliquons ensuite le mode de scrutin, le panachage, et insistons sur le fait que dans l’intérêt de la commune, il faudra qu’une majorité nette se dégage des prochaines élections, quelle quelle soit, car à tous les niveaux nous devrons être solidaires pour soutenir nos actions.

 

Le village vacances : « cette rencontre est avant tout l’occasion d’affirmer haut et fort qu’il ne ferme pas en 2014, malgré les difficultés qu’il rencontre. C’est également l’occasion d’apporter notre soutien au personnel  qui y travaille, dans des conditions difficiles…C’est le prochain conseil communautaire élu en 2014 qui décidera des options à retenir, tant au niveau de la gestion que de la reconstruction. Ce sera un sujet important au sein du prochain conseil municipal…au sein de notre groupe les options privilégiées divergent, et nous débattrons ensemble des solutions les plus adaptées pour l’avenir du site, pour le  type de tourisme que nous souhaitons, pour la gestion, pour le personnel, pour les techniques constructives souhaitées, pour les modes de financement des solutions retenues….. »

      « Nous ne partons pas de rien...nous travaillons sur ce sujet depuis quatre ans, nous y avons réfléchi, avons rencontré de nombreux partenaires, visité d‘autres sites, des techniques constructives, rédigé un cahier des charges, obtenu une étude complexe de 130 pages pour 30 000 €…Nous connaissons les chiffres, les budgets prévisionnels et comptes administratifs sont votés, étudiés. »

 

Plusieurs choix sont devant nous, nous en développons huit, et chacun s’exprime sur ces propositions du président de la communauté de communes. « la communauté de communes ne prend aucune décision…on étudie toujours quelque chose de nouveau…Julien avait fait un très bon travail sur une SPL(société publique locale) ou un EPL(établissement public local), Mr Lugger a fait un travail sur une SEM (société d’économie mixte), nous sommes allés à la région, à la sous préfecture…pour choisir, je dois savoir qui je veux accueillir et combien de temps…aucune collectivité ne peut porter ce projet… à la comcom, ceux qui prennent les décisions sont trop éloignés de la réalité du site…ce village vacances doit avoir du sens, refléter un territoire, le valoriser, le différencier… pourquoi ne pas implanter des mobil home…pourquoi la commune ne reprend-elle pas le site ?

 

  Pour en terminer, avant le verre de l’amitié, nous faisons un tour de table pour savoir qui, à la suite de ces deux réunions, souhaite s’engager pour la constitution d’une liste aux élections de Mars 2014.  Une bonne dizaine de personnes a manifesté son soutien à notre démarche et souhaite figurer sur la liste de candidats, avec parfois des réserves sur sa disponibilité, mais toujours la volonté affichée de travailler en équipe. D’autres personnes ne souhaitent pas  être candidat, pour diverses raisons, mais sont volontaires pour faire partie de commissions.

                 La rencontre, commencée à 16 heures s’est terminée à 19 heures 30.

 

Compte rendu réalisé à partir de notes prises par Pascale Hours, nous espérons que les propos reflètent bien les idées exprimées et que chacun se retrouvera dans ce texte.

 

  Quelques photos sur quelques unes des nombreuses rencontres auxquelles nous avons participé

                                               pour le projet "village vacances"

 

DSC08401 

Visite de l'éco hameau de Vabres avec les élus de la communauté de communes 

 

photos gite écolo 009

Visite à côté d'Ales d'une habitation légère de loisir en terre paille dans un camping.

vabres 2009 002

Rencontres lors du forum écologique de Vabres avec des éco constructeurs

martinet 001

Réunion au village vacances sur le projet de reconstruction avec les représentants du parc des cévennes, l'architecte de CAUE, des animateurs sur l'éco construction, l'architecte du PNC, les représentants de la communauté de communes et de la commune.