On s’en souviendra de cette journée du mercredi 2 Octobre 2013…

 

  Lundi dernier, à la découverte du plan du réservoir des Abrits, nous nous inquiétons des dimensions et de l’impact paysager de ce chantier (plus de 2500 m² de terrassement..). Quand je dis nous, c’est le maire, Michel, Jean Imbert présent et moi même. Un consensus s’instaure et le maire nous invite (nous ne l’étions pas) à la réunion de Mercredi avec l’ONF, qui étudie le projet, et Norbert André. Tout est bien.

 

  Mercredi, à la réunion, ce n’est plus le même maire. Il est remonté contre nous, défend le projet dans sa totalité, se tournant souvent vers Norbert André et ânonnant son traditionnel « Hein Norbert » comme pour recevoir l’approbation du chef. Triste spectacle devant le responsable de l’ONF quelque peu dépité, qui nous oblige à rester le plus discrets possible, d’autant plus qu’à nos demandes le maire en arrive à répondre le contraire de ce qui nous été expliqué deux minutes plus tôt. Bravo l’image de nos élus !

  La réunion terminée Michel et Jean Pierre sortent, la porte se ferme et la réunion continue en catimini, sans nous, quelques bonnes minutes encore….quelle correction ! Quand au projet, Norbert nous a annoncé le soir qu’il allait être totalement modifié. On se demande parfois à quoi nous servons.

  Au fait, pour les habitants de Droubies, nous avions Mr Nogaret de l'ONF avec nous, mais ce n’est pas le maire ni son adjoint qui ont posé la question sur le troisième tranche de Droubies, c’est nous. Le maire vous répondra comme à son habitude qu’il téléphonera.

 

Le soir, conseil municipal…L’épineux problème de l’élargissement de Cantarane…N’acceptant pas la façon dont se traite ce sujet, je maintiens ma position de non élargissement au niveau du rocher, et propose un petit mur au niveau de l’embranchement de Cantarane, sur le rocher. Alors c’est une attaque de tous côtés.

    ☻Ardoine, jamais sur le terrain mais probablement inspirée par des révélations divines, me traite en résumé d’irresponsable de ne pas vouloir remédier à un tel danger. Elle s’en prend même à Michel en parlant de l’autoroute des Taillades, où elle n’a probablement jamais mis les pieds.

   ☻Puis Norbert s’en prend à moi, annonçant que pour mon confort, à l’Elzet j’avais fait élargir la route. J’indique donc que la portion élargie (20 m maximum) l’a été pour passer la canalisation, et pour déplacer l’emprise de la chaussée, le mur sous l’Elzet s’effondrant. Nous l’avions constaté avec le maire et approuvé cette modification bien moins onéreuse que la réfection du mur. Enfin cet élargissement se situe après l’embranchement de mon chemin, et ne m’est donc d’aucune utilité. Comme pour Michel à la Taillade, à court d’arguments, le maire et son adjoint ne renoncent à aucune bassesse.

   ☻ Pour finir, au sujet de l’adduction d’eau l’Elzet, La Bouriette et Brues plus Saint Jeantout, Gérard annonce que pour la modification du tracé il n’était au courant de rien, me traitant de « petit maire de la Bouriette ».Je dois vous avouer que sur ce point précis, comme sur bien d’autres, je me pose des questions  sérieuses sur la façon dont le maire classe ses dossiers, gère sa mémoire, administre notre commune. En effet, dès le mois de Juin, lors de la visite de chantier avec le cabinet Gaxieu, nous avons souligné la difficulté de passer sur le chemin qui rejoint ma maison, car au centre passent les lignes EDF et télécom, et qu'en suite sur toute la longueur nous sommes sur le rocher. A la suite de ces remarques, il a été envisagé de passer par le chemin du bas de la Bouriette, modification qui en réunion de chantier obtient notre accord (Pascale et moi) et n'engendre aucun surcoût. Vers le 20 Juillet, les branchements pour l’extension vers l’Elzet sont décalés d’environ 20 mètres plus bas, et une dernière visite valide le chantier. Début Septembre, avant le reprise du chantier, Norbert, Gérard, Michel (je n’étais pas là) et Lionel André du cabinet Gaxieu parcourent mon terrain pour chercher le passage le plus adapté.

  Notre maire aurait il une mémoire défaillante ? Comment peut il en réunion tenir des propos aussi mensongers et également ne pas reprendre ses colistiers sur les âneries proférées. Un exemple : Nadou a proposé que la route de Cantarane soit élargie d’un mètre, pour essayer d’obtenir un consensus. Au vote, l’élargissement est accepté, je suis le seul, au regard de la façon de procéder, à voter contre. Réponse de Norbert « ho mais je dois quelques heures de travail à Galta, alors c’est moi qui le ferai et je l’élargirai à ma façon »  Ce ne sont pas les propos exacts, mais par contre c’est vraiment l’expression de ses sentiments. Sans parler de Gérard qui annonce menaçant qu’il en référera au SDIS, au département, qu'il limitera le tonnage pour les camions de Manu (j’avais sa procuration), enfin tout y passe !

 

 ☻Dernier dérapage. Une employée municipale de l’école en contrat CAE demande un stage BAFA fin Octobre, pendant les vacances scolaires. (On le lui avait accordé au printemps). Le maire s’insurge, affirmant qu’il n’était au courant de rien. Après de longs débats sur ce stage et les congés de cette personne, il s'aperçoit que les dates du stage en question sont bien inscrites sur son agenda, et qu’il en a donc été informé. Il en est de même pour un congé demandé par cette personne mi Septembre, et pour lequel il n’était soit disant pas informé, mais savait qu’elle était partie en Espagne (pourquoi pas ?). La secrétaire de mairie qui insistait pour lui faire remarquer qu’il était donc effectivement au courant, a subi à son tour l’ire du maire, et a finalement quitté la réunion, totalement désappointée par les comportements de celui qui au sein du village devrait rassembler et non pas diviser. Apparemment il préfère l’adage « diviser pour régner »

 

    Certains nous reprochent d’en faire trop, d’autres pas assez, mais je peux vous assurer qu’il n’est pas facile, dans une telle ambiance et confrontés à de tels mensonges, de toujours garder notre calme et de bien dormir la nuit qui suit la réunion.

  Collectivement nous travaillons pour élaborer une méthode de travail qui je l'espère demain nous permettra d’avoir une équipe opérationnelle et remplie de compétences diverses pour dès l’an prochain animer la commune dans le respect des différences, l’honnêteté de nos propos et enfin la prise en compte de notre environnement, si souvent ignoré. Nous aurons une seconde réunion le samedi 19 Octobre à partir de 16 heures.  Les personnes contactées et invitées sont celles qui nous ont fait part de leur envie de s’investir plus largement dans la vie citoyenne de la commune, mais  ces réunions restent ouvertes à toute personne ayant envie de s’investir dans cette réflexion. Contacter Nadou, Noël, Michel ou Jean Pierre.

    A la suite de ces rencontres nous organiserons des réunions publiques.

 

                                   

 

                                                                             Jean Pierre HOURS

 

  Je vous rappelle que vous avez la possibilité de laisser des commentaires sur le blog.

  Ce matin, ce camion descendait la route de Leyris, preuve qu’elle n’est pas si étroite que ça, et pas soumise à une limite en tonnage..

IMG_0388