Dernière nouvelle:   Je suis passé à 16h ce Jeudi à la mairie consulter le courrier, qui comme presque toujours à présent, est dans le bureau du maire et non pas au secrétariat, consultable par tous.

   Regardant le courrier arrivé, je note qu'il manque des lettres. Je les demande au maire qui me répond qu'elles sont personnelles et donc ne me les montre pas. Il s'agissait pourtant entre autres de simples courriers adressés au maire, et en particulier d'une lettre du député concernant le téléphonie mobile, dossier qui nous concerne tous et pour lequel nous avons besoin d'un consensus le plus large. Maryse au secrétariat m'a confirmé qu'il n'y avait sur ce courrier aucune mention "personnel".

  Monsieur le maire, si à travers cet abus de pouvoir vous pensez oeuvrer pour le bien de la commune, je me permets de vous répondre que vous faites fausse route. Il est vrai que vous avez vos rythmes biologiques qui induisent par séquences des crises d'autoritarisme qui vous enferment toujours un peu plus dans votre profonde solitude d'élu. Si cela pouvait améliorer la qualité de la gestion des dossiers municipaux, je vous en serais reconnaissant, mais malheureusement avec le recul de ces cinq années de cohabitation, je peux assurer que votre comportement nuit gravement à la santé de notre assemblée communale. Lorsque pour certains dossiers que nous sommes amenés à gérer ensemble, avec Michel nous nous rendons compte que nous n'avons pas eu tous les éléments, que nous n'avons pas été invités à participer aux réunions, que d'une rencontre à l'autre les propos changent, divergent, il nous est difficile de rencontrer les personnes concernées. En plus, bien souvent vous faites de nous par vos propos privés les boucs émissaires de ce qui ne fonctionne pas, ceux par qui les difficultés persistent. Ce double langage est peut être votre forme d'expression préférée, mais accordez nous de lui préférer la franchise.

  Monsieur le maire, vous pouvez garder les courriers pour vous, si votre seul but est de vous attribuer le succès de ce que tout élu peut obtenir par la négociation, la pression ou tout simplement la logique. Il nous importe peu de rechercher la gloire, le succès personnel...Tout ce que nous voulons, c'est faire avancer notre commune vers un avenir certain...Demain c'est tout ce que chacun retiendra. J'ai tendance à être modéré, calme, mais une chose me fait toujours réagir,que par politesse je nommerai simplement " la bêtise".

 Monsieur le maire, si avant les élections vous ressentez l'envie de vous affirmer haut et fort pour appuyer votre candidature, faites comme nous, dites le, et ne jouez pas au dictateur, un rôle qui, si vous regardez un peu en arrière, vous a toujours amené à l'échec.

                             Article personnel, celui là, de Jean Pierre HOURS, mais en libre lecture.