3

Le texte complet comporte quatre articles car sur le blog il n’est pas possible de tout mettre, article, photos, d’un seul tenant. Nous ferons paraître cet article plus complet avec les documents en référence, et d’autres informations utiles, dans notre prochain journal

 

La politique de la girouette

 

  Une girouette est sensée indiquer la direction du vent. Celui-ci étant d’humeurs variables, la girouette est souvent animée de mouvements saccadés. Les éoliennes utilisent la force du vent, et sont implantées à des emplacements précis qui leur assurent des vents dominants réguliers.

  Assimiler les comportements d’une personne à une girouette, c’est considérer qu’elle change toujours d’avis, n’a pas de cap précis, est imprévisible et donc inefficace. Elle brasse du vent! Il en est de même pour une éolienne qui mal implantée serait toujours à la recherche du vent: elle tourne, s’agite, donne l’impression d’être en perpétuelle activité, mais ne produit pas d’énergie, est inefficace.

 

  Les habitants de la commune et plus encore sont au courant des conflits qui nous ont opposé au maire de la commune, Gérard Crouzat, et à son équipe:   Réunion sur le parc des Cévennes il y a plus de deux ans ou un tapis de contre vérités qui ont été exposées avec assurance et incompétence. La réunion du vendredi 19 Octobre dernier a bien précisé qu’il n’y aurait aucune nouvelle règlementation imposée sur le territoire de notre commune.   Piste forestière de la vieille morte.  Route de Droubies, ou on nous imposait des largeurs inadaptées pour obtenir les subventions. Nous avons réduit l’emprise de la route, avons goudronné plus de 3 km, et obtenu les subventions Européennes.  L’école, la maire portant plainte contre élus et parents d’élèves. Du jamais vu, mais depuis environ un an il y a eu apaisement, la bibliothèque.

  Nouvel adjoint, j'avais demandé des réunions de bureau tous les Lundit, et grâce à l’esprit conciliant de la première adjointe que je tiens à souligner, de nombreux problèmes ont été réglés en interne avec l’accord des deux groupes d’élus.  Mais depuis fin Août, cette période de cohabitation est terminée, et au cours du dernier conseil municipal, l’ambiance s’est nettement dégradée. Nous nous en sommes déja expliqués dans notre dernier journal début septembre, en développant nos désaccords sur la route de Cabanemagre dégradée par les grumiers (nous avons payé), le site de la vigne au village vacances, le devenir de La Fare, le pont de Bédilière et l’éco hameau. N’oublions pas également les critiques acerbes et permanentes exprimées par le groupe du Maire envers la communauté de communes. Communauté qui a pourtant un remarquable palmarès d’investissements sur le territoire à mettre à son compte.

                                  L’éco hameau ou habitat groupé….la politique de la girouette

  Au conseil municipal du mois de Septembre 2012, j’avais demandé que le thème de l’éco hameau soit inscrit à l’ordre du jour (C’est le maire qui fixe l’ordre du jour). Il ne l’a pas inscrit.  Pour le conseil du mois d’Octobre, notre groupe d’élus a écrit un courrier au maire pour demander l’inscription de ce sujet à l’ordre du jour. Etant alors obligé de l’inscrire, il l’a fait, mais lorsque nous avons voulu voter, il a refusé le vote, sachant qu’il ne serait pas majoritaire. Je vais alors développer plus en détail les graves difficultés que nous pouvons vivre au quotidien en tant qu’élus, avec un maire qui change toujours d’avis, et qui, pris en défaut, fait preuve d’une malhonnêteté intellectuelle  choquante.

  Depuis plusieurs années, notre groupe d’élus travaille sur un projet d’éco hameau à l’emplacement ou l’ancien conseil municipal avait prévu la construction d’un lotissement. Nous avons expliqué dans notre journal ce qu’est un éco hameau (pièce jointe 1) et au compte rendu du conseil du 28 Octobre 2009 il est écrit:

    Hameaux durables: Jean-Pierre Hours est allé à une réunion sur les hameaux durables. Il considère que la municipalité doit réfléchir à de nouveaux grands projets et en particulier sur l’accueil de familles avec enfants  pour assurer l’avenir de la crèche, de l’école et du collège.  Après un large débat, il est décidé que la responsable de l’association « hameaux durables », Cendrine Cendrier viendra rencontrer le conseil municipal pour réfléchir à ce projet et éventuellement engager une pré étude, dont le financement est largement subventionnée par la région.

  Nous avons rencontré l’association « hameaux durables », une exposition a été installée à la bibliothèque, avec une intervention d’Aymone qui nous a décrit le principe de l’habitat groupé.

  En 2011, la région lance un appel à projet sur les éco hameaux. La communauté de communes nous en informe, et après une première rencontre avec les animatrices de la communauté et des éco hameaux, la commune se porte  candidate. Le maire et la première adjointe étaient présents……...

 

Le maire qui assure qu’il n’a jamais validé le projet a voté

au conseil communautaire du 22 Juillet 2011 la délibération ci-dessous:

      Voilà donc bien la preuve que notre maire a demandé l’étude de faisabilité sur le terrain communal.