Comme nous l'avons expliqué dans notre journal, dans le cadre des projets du devenir de la Fare, nous travaillons sur un projet  qui permettrait que cette propriété retrouve sa vocation agricole. L'objectif est d'installer à la Fare un couple d'agriculteurs, de remettre en valeur les paysages par les pratiques agricoles, de développer un projet en cohérence avec le village vacances attenant, les valeurs de notre communauté de communes, de Natura 2000 et de la charte du PNC. En plus, on pourrait espérer avoir de nouveaux élèves pour notre école ou collège.

  Afin de mieux cerner tous les éléments et les enjeux du projet, une réunion informelle s'est tenue sur le terrain Jeudi 20 Septembre.Les deux agents de développement de la communauté de communes étaient présents, Christine et Julien, la responsable départementale de l'ALODEAR, organisme agricole pour le développement de l'emploi agricole et rural, accompagnateur à la création d'activités agricoles, Michel Salles et Jean Pierre Hours, conseillers municipaux, et Mickaël et Anaïs, porteurs de projet, et qui ont été reçus en mairie au début du mois par une délégation municipale de quatre élus.

    A la suite de cette visite, une étude nous sera remise. Dans le cadre de la réunion sur le devenir de la FARE prévue en Octobre, ces éléments nous permettront d'approfondir notre reflexion commune. La maire réfléchit de son côté à un  huitième projet qu'il ne peut pas encore me dévoiler. Au cours du dernier conseil municipal, il nous parlait de la construction d'un garage, projet qui semble à présent abandonné. A notre niveau, depuis le début nous priorisons un projet agricole dont lles éléments seront débattus collectivement. Plus qu'une impression, nous constatons que le maire a pour seule ambition de soumettre un projet pour s'opposer à nos propositions, sans que ce projet soit inscrit dans un projet global, sans qu'il soit analysé au regard de nos finances locales.

visite la fare 004

visite la fare 005

visite la fare 003

Au cours de la réunion d'Octobre, nous découvrirons le fameux projet. A notre niveau, nos propositions sont claires, expliquées, évaluées. Notre travail avec les partenaires possibles est riche, régulier, et en rien confidentiel.     Jean Pierre HOURS