Comme décidé en réunion le Vendredi et au moment du dépouillement du vote le dimanche, de nombreux parents, enseignants et élus se sont déplacés à Florac et à Mende le mardi 22 pour demander un gel des suppressions de poste dans la fonction publique, et en particulier à l'école primaire et au collège de notre village.  Rappelons qu'un poste d'enseignant doit être supprimé à l'école primaire, un poste d'enseignant titulaire non renouvelé au collège (même si l'administration garantit que la dotation horaire sera assurée, avec des personnels vacataires ou remplaçants), un poste de lingère supprimé au collège (ce poste dépend du conseil général) et un demi poste à la poste. Une menace de réorganisation horaire du poste EPS du collège est également à l'ordre du jour.

  Dans ce contexte de mobilisation maximum pour la défense de nos services publics, je regrette fortement que notre maire, ni aucun représentant de son groupe d'élus, ne se soit associé à sa population pour donner plus de poids à la démarche des parents délèves. De nombreux élus de la communauté de communes se sont associés à nous, et en regrettant l'absence de notre maire, je rends compte de la déception de nombreux participants à cette journée.

manifs__cole_001

                                                                                                                                               Les manifestants devant la sous préfecture de FLORAC le mardi matin

manifs__cole_004

  Monsieur le sous préfet accepte de recevoir une délégation de parents d'élèves. Angélique Meynadier représente nos parents d'élèves, avec un représentant pour Florac, Le Collet et Sainte Enimie. Pour reprendre les propos d'Angélique, Monsieur le sous préfet s'est montré attentif aux propos des parents d'élèves, ouvert au dialogue, disponible pour les recevoir  à nouveau. Il accepte que soit prise cette photo, ce dont nous le remercions. Angélique est sortie avec l'impression d'avoir pu être écoutée...reste à savoir si nous serons entendus...

manifs__cole_002

  Pendant la rencontre à la sous préfecture, de nombreux manifestants et des élus sont allés sur la RN 106 à la gare faire un barrage filtrant pour distribuer des tracts et expliquer nos craintes aux automobilistes.(je n'arrive pas à télecharger la photo qui vient des parents d'élèves de FLORAC).

                                   Texte écrit par Jean Pierre HoURS